Le gang des rêves – Luca Di Fulvio

DIFULVIOEn 1909, Cetta Luminita est une toute jeune femme lorsqu’elle foule le sol américain, avec son bébé Christmas dans les bras. A Ellis Island, cette belle et fragile jeune fille est immédiatement repérée par des mafieux, qui s’empressent de la prendre en main. Cetta est conduite dans un appartement miteux, où on lui propose d’être hébergée gratuitement par un vieux couple italien, qui gardera son enfant pendant qu’elle travaillera. Elle est persuadée qu’elle pourra offrir une meilleure vie à son fils à New York, elle est prête à tous les sacrifices. Elle accepte ainsi, sans aucune difficulté, de travailler comme prostituée dans un bordel tenu par la mafia italienne, tout en élevant son fils comme si elle avait un travail des plus ordinaires.

Christmas est un petit garçon plein de ressources, à l’imagination foisonnante. Dans les années 1920, il passe une grande partie de son temps à jouer dans la rue. Il s’y fait des amis et des ennemis, et y développe à la fois le rêve de réussir sa vie en étant un vrai américain, et de devenir un caïd. Un soir, il découvre dans la rue une jeune fille battue et violée, laissée pour morte. En prenant le risque de l’amener à l’hôpital, il la sauve et acquière ainsi la reconnaissance de sa famille. A l’occasion de ses visites, il découvre que Ruth est une jeune fille de la bourgeoisie juive new-yorkaise et se rend compte à quel point leur éducation fut opposée. Il en tombe très rapidement amoureux et lorsque Ruth part vivre en Californie avec ses parents, il se fait la promesse de tout faire pour la retrouver un jour, persuadé qu’elle est le grand amour de sa vie.

« […] le temps avait été inventé pour torturer les amoureux. » (page 817)

L’intrigue de ce roman avait tout pour me plaire, étant particulièrement friande des fictions se déroulant aux Etats-Unis et impliquant les sujets de l’immigration et de l’identité. L’histoire de Cetta est triste et son abnégation à offrir un meilleur avenir à son fils est touchante. Pendant les près de 1000 pages de ce roman, Luca Di Fulvio apporte un grand nombre de rebondissements, empêchant le lecteur de s’ennuyer.  Lire la suite de « Le gang des rêves – Luca Di Fulvio »

D’acier – Silvia Avallone

AVALLONE2« Elle n’y arriverait jamais, à s’enfuir. Il l’en empêcherait, il la retrouverait partout. » (page 57)

Francesca et Anna sont deux amies inséparables qui vivent leur adolescence dans les années 2000 à Piombino, dans la province de Livourne. Cette ville de la côte toscane est loin d’être un paradis, contrairement à l’île d’Elbe, située juste en face. A Piombino, il n’y a nul tourisme, l’économie de la ville étant entièrement tributaire des hauts fournaux de la grande aciérie. Chaque famille a au moins l’un de ses membres qui y travaille. Le quotidien des habitants de cette ville populaire est fait de dur labeur, de violence, et de défonce. Cette misère ne s’est pourtant pas inflitrée dans les coeurs de Francesca et Anna, qui commencent à profiter du peu de liberté laissée par leurs parents pour sortir, rencontrer des garçons et s’amuser à la plage.

Malgré la tristesse de leur quotidien, les deux amies ont foi dans leur avenir, qu’elle imaginent fait d’amour et de succès professionnel. L’une espère s’en sortir grâce à sa beauté et l’autre grâce à son intelligence. Leur amitié m’a énormément rappelé celle d’Elena et Lila (L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante), faite d’un profond amour au sein duquel une faille grandit peu à peu. Tout du long, les éléments de ressemblance avec la saga prodigieuse étaient Lire la suite de « D’acier – Silvia Avallone »

La femme de Gilles – Madeleine Bourdouxhe

BOURDOUXHE3Elisa est une jeune femme, mère de deux enfants et enceinte de son troisième au début de ce roman qui se déroule vraisemblablement en Belgique dans les années 1930. Elle et son mari Gilles ont une vie des plus simples mais heureuse. Gilles a un travail manuel et Elisa s’occupe de leur foyer. Elle consacre toute sa vie à leur famille et à leur maison.

Un jour, elle réalise que Gilles a une liaison avec sa petite sœur Victorine. Dévastée par cette découverte, elle estime plus stratégique de jouer le rôle de confidente de Gilles, plutôt que de le blâmer ou de le quitter (ce qu’elle n’envisage d’ailleurs absolument pas). Elisa espère ainsi qu’il retombera amoureux d’elle et oubliera Victorine.

Voici un très court roman (environ 120 pages) qui se lit extrêmement facilement et avec fluidité. J’ai malheureusement été contrainte de le lire dans sa traduction anglaise, ce livre étant difficilement disponible en librairie ou en bibliothèque (sauf sur commande). Pour autant, cela ne m’a absolument pas dérangée alors que je n’ai l’habitude de lire qu’en français. L’intrigue peut sembler au premier abord assez incroyable et pourtant, Madeleine Bourdouxhe arrive à en faire une histoire qui reste vraisemblable.  Lire la suite de « La femme de Gilles – Madeleine Bourdouxhe »

Les huit montagnes – Paolo Cognetti

COGNETTILes parents de Pietro sont originaires de Vénétie et sont des habitués des montagnes, amoureux des Dolomites. Avant sa naissance, ils partent vivre à Milan, où le père travaille dans une grande usine de l’industrie chimique. 

En 1982, alors que Pietro a une dizaine d’années à peine, sa mère décide de louer tous les étés une maison dans un minuscule village alpin. Ils y passent tous leurs étés et Pietro s’y fait un ami, Bruno. Ce dernier vit toute l’année dans le village de Grana et il aide son oncle à l’alpage, où il garde les vaches et prépare la tomme. La mère de Pietro, scandalisée d’apprendre que Bruno n’est plus scolarisé, met tout en oeuvre pour le faire retourner à l’école et lui faire passer son brevet.

« L’avenir m’éloignait de cette montagne d’enfance, c’était triste, et beau, et inévitable, et de ça, oui, je me rendrais déjà compte. » (page 120)

A 16 ans, ils passent leur dernier été ensemble, avant de se perdre de vue. Une quinzaine d’années plus tard, ils se retrouvent et refondent leur amitié.  Lire la suite de « Les huit montagnes – Paolo Cognetti »

Prodigieuses créatures – Tracy Chevalier

CHEVALIER2Dans les années 1810, Mary Anning a une dizaine d’années et vit dans le Dorset, sur la côte anglaise. Elle a un don pour trouver des fossiles, qu’elle appelle des « curios » pour « curiosités ». En effet, Mary n’a absolument aucune connaissance scientifique, vient d’un milieu très pauvre et ne fréquente pas l’école. En revanche, elle a un certain sens des affaires et a compris que ses curios intéressaient beaucoup les touristes, qui les lui achetaient à un prix lui permettant de garantir un complément de revenus pour sa famille.

Mary fit la rencontre d’Elizabeth Philpot, une femme d’une quinzaine d’années de plus qu’elle, qui vit aisément avec ses sœurs dans un cottage de Lyme également. Elizabeth est passionnée par les fossiles, qu’elle collectionne et dont elle connaît les noms scientifiques. Elle initie Mary à cette connaissance scientifique.

Quel formidable roman, que je ne peux que vous encourager à lire pour de multiples raisons :  Lire la suite de « Prodigieuses créatures – Tracy Chevalier »

L’incessant bavardage des démons – Ashok Ferrey

FERREY3Sonny est un jeune sri lankais parti faire ses études à Oxford en 2002. Il y rencontre une riche américaine, Luisa. Tous deux vivent des moments difficiles, se quittent mais très amoureux malgré tout, vivent de nouveau ensemble. Clarice Mahadewala Kumarihamy est la mère de Sonny et suit ses études depuis le Sri Lanka, où elle dirige d’une main de fer la grande demeure où elle vit désormais seule, entourée de ses domestiques.

Sonny devient écrivain et se fait entretenir par sa femme pour pouvoir financer son temps d’écriture. Lorsque Luisa tombe enceinte, le couple décide de partir au Sri Lanka quelques semaines, sans savoir qu’ils ne sont pas les bienvenus chez Clarice…

Mon avis sur ce roman est très mitigé, au point que je n’arrive absolument pas à savoir si je le recommanderais ou non. J’ai été particulièrement intéressée par le début, la thématique de l’immigration et le contexte des études à Oxford me passionnant assez facilement. Lire la suite de « L’incessant bavardage des démons – Ashok Ferrey »

Betty Boob – Véro Cazot & Julie Rocheleau

BETTYBOOB2Afin de soigner Elizabeth d’un cancer de son sein gauche, elle doit subir une mastectomie. A son retour au domicile, elle tente tant bien que mal de se réapproprier son corps et sa féminité. Elle fait face au désarroi de son conjoint et aux remarques irrespectueuses de son employeur, jusqu’au jour où elle décide de tout quitter pour se développer dans un nouveau milieu, celui du spectacle burlesque.

Au sein de la troupe qui travaille sur une péniche parisienne, elle se réapproprie ce corps dont elle avait honte, réapprend à s’aimer et tombe amoureuse.

Les dessinatrice/scénariste savent utiliser suffisamment d’humour pour traiter de la thématique de la maladie et de la reconstruction avec légèreté et douceur. Le travail artistique autour des couleurs est particulièrement réussi et donne à la BD beaucoup de vie, paradoxalement au sujet traité.

Bien que j’ai apprécié ces touches d’humour, je n’ai pas eu le coup de cœur auquel je m’attendais, alors même que je Lire la suite de « Betty Boob – Véro Cazot & Julie Rocheleau »

Mon bilan de mars

Après quelques semaines d’absence sur le blog (mais pas sur instagram), me voici de retour avec mon bilan des lectures du mois de mars !

Mon seul coup de cœur du mois

Et quel coup de coeur ! Ce roman m’a fait voyager et m’a passionnée pour l’histoire de ces deux femmes, Mary Anning et Elizabeth Philpot.

chevalier.jpg

 

Mes autres lectures

Sans être ni tout à fait emballée ni totalement déçue par ces lectures, je ne pense pas en garder un souvenir bien longtemps. Ou bien je m’attendais pour certaines à un coup de coeur qui ne vint pas, ou bien je les ai trouvées trop fades à mon goût.

 

Mes lectures en cours et à venir