De nos frères blessés – Joseph Andras

de-nos-freres-blesses-771448-630x0Fernand Iveton est arrêté à Alger en 1956, pour terrorisme. Ce jeune ouvrier communiste avait posé une bombe dans une partie désaffectée de l’usine dans laquelle il travaillait. Membre du FLN, il cherchait à soutenir le mouvement algérien indépendantiste, par un événement marquant, à condition de ne pas tuer ni blesser de civil. La bombe n’explose finalement pas et même si elle avait explosé, elle aurait difficilement endommagé un mur mais Fernand Iveton est arrêté, torturé et condamné à mort.

Qui était cet homme ? Pourquoi soutenait-il le FLN alors qu’il était d’origine française et non musulman ? Pourquoi fut-il condamné à mort pour une petite bombe qui n’explosa pas et n’aurait fait aucun dégât ? Ce sont les questions qui servent de fil conducteur à ce court roman de Joseph Andras. Plutôt que de mener son l’intrigue à la façon d’une enquête, ce dernier choisit le roman fictionnel.

De nos frères blessés repose en grande partie sur des faits historiques et s’en inspire pour redonner vie à cet homme et à son entourage. Joseph Andras raconte le moteur idéaliste et humaniste de Fernand Iveton, ainsi que sa vie sentimentale. Il jongle ainsi entre deux narrations : celle de son arrestation à sa mise à mort et celle de sa vie avant son engagement et notamment sa rencontre avec Hélène.

Il y a beaucoup de simplicité et d’humanisme dans ce court texte. En l’espace d’une centaine de pages, Joseph Andras arrive à conjuguer la narration de ce qui faisait la personnalité de Fernand Iveton et celle du système politique, médiatique et judiciaire qui l’a broyé avec une rapidité déconcertante.

Référence

Joseph Andras, De nos frères blessés, éditions Actes Sud, 140 pages

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s