Harry Potter et l’enfant maudit – J.K. Rowling

617id3dtkkl-_sx342_bo1204203200_« Albus Potter. Une aberration. Même les portraits lui tournent le dos quand il monte l’escalier. » (page 34)

Albus Potter est le fils du célèbre Harry Potter. Il vit d’autant plus mal la notoriété de son père qu’il ne lui ressemble absolument pas : il n’est pas particulièrement doué pour l’école ni pour la magie, ne sait pas se faire d’amis et n’arrive pas à s’intégrer à Poudlard, où il se sent particulièrement mal à l’aise. Dès son premier jour d’école tout va de travers excepté qu’il se fait un ami, Scorpius. C’est grâce à cette amitié qu’il arrive à supporter les regards pesants et qu’il surmonte son mal-être.

Albus : « Je n’ai pas choisi, vous savez ça ? Je n’ai pas choisi d’être son fils. » (p.37)

Alors qu’il n’est plus un enfant mais un adolescent et que cela fait plusieurs années qu’il est elève à Poudlard, Albus surprend une conversation entre son père et Amos Diggory. Celui-ci a appris qu’un retourneur de temps aurait été perquisitionné par le Ministère et demande à Harry de l’utiliser pour remonter le temps et sauver son fils Cedric, qui avait été assassiné par Voldemort à la fin du Tournoi des Trois Sorciers.

Que deviennent Harry, Ron et Hermione vingt ans après la fin de leur études à Poudlard ? Qu’est devenu le monde magique suite à la destruction de Voldemort ? Que sont devenus ses défenseurs ?  Voici des questions que les fans de la saga Harry Potter se sont très certainement posées en refermant Harry Potter et les reliques de la mort.

J’ai beaucoup aimé ce que J.K. Rowling propose dans cette suite aux aventures de Harry Potter. Elle écrit bien évidemment sur l’adolescence, thème qui lui va si bien, mais aussi sur la paternité, la transmission et la révolte. J’ai aimé qu’elle s’affranchisse d’un cadre que l’on se serait attendu à avoir quant à la scolarité et aux amitiés d’Albus : elle fait de lui un enfant très différent de son père et évite ainsi des redites.

L’histoire de fond de ce huitième opus est très bien pensée puisque J.K. Rowling retravaille des passages mythiques de la saga (la mort de Cedric Diggory mais aussi celle des parents de Harry), convoque plein de personnages et introduit pour cela des voyages dans le temps, avec tous les questionnements que cela comporte sur l’impact sur le futur.

Tout est très bien pensé et l’unique doute que j’ai eu en lisant cette histoire est sur sa capacité à être transposée au théâtre. En effet, à moins d’avoir une mise en scène ultra coûteuse, j’ai du mal à imaginer autant d’actions mais aussi de lieux et de temporalités différents au théâtre. Bien que je sois sceptique, je pense que c’est une pièce qui j’irais voir avec plaisir.

Référence

J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne, Harry Potter et l’enfant maudit, traduction de Jean-François Ménard, éditions Gallimard, 341 pages

Publicités

6 commentaires sur « Harry Potter et l’enfant maudit – J.K. Rowling »

  1. Ha mais je croyais que ce n’était pas J.K Rowling qui était l’auteur de cette suite!!! Je l’ai justement lu pendant mes vacances. J’ai apprécié me replonger dans l’univers d’Harry Potter même si du coup la forme, bien qu’apportant un certain rythme, est un peu frustrante puisqu’il manque tous les décors, les descriptions qui font justement la magie des Harry Potter.

    J'aime

    1. Et oui, c’est bien elle qui a écrit la suite. Elle l’a fait avec de l’aide puisqu’ils sont trois à signer cette pièce. Mais il me semble que les deux autres co-auteurs se sont moins occupés de l’histoire que de l’aspect théâtral.

      C’est vrai que du fait que ce soit une pièce de théâtre, il n’y a pas de description. J’aurais préféré lire cette histoire sous la forme d’un roman car comme toi, j’aime toute l’ambiance magique.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s