Principe de suspension – Vanessa Bamberger

ob_589e96_principe-de-suspension« Personne ne parle jamais de la solitude des patrons. » (page 190)

Thomas Masson est le Directeur de Packinter, une PME normande qui conçoit et fabrique des inhalateurs contre l’asthme. Du jour au lendemain, l’unique client de Packinter révise totalement sa stratégie commerciale et annonce qu’il va abandonner son petit fournisseur d’inhalateurs.

Vanessa Bamberger raconte l’histoire assez classique de l’industrie française contemporaine : la confrontation à la concurrence des pays à bas coût, la difficulté de la compétition commerciale, l’inquiétude des salariés qui ne voient pas d’avenir dans leur filière, etc.

En parallèle, elle raconte l’histoire de Thomas Masson, cet ancien banquier qui a investi toutes ses économies personnelles pour racheter Packinter et développer cette PME. Il s’est tellement investi dans ce projet qu’il en a oublié sa propre santé, trop préoccupé par la santé de Packinter.

Vanessa Bamberger alterne la narration des heures pendant lesquelles Thomas est dans le coma à l’hôpital et celle de son quotidien, à partir du moment où il apprend que Packinter est au bord du gouffre et jusqu’au moment où son corps le lâche.

J’ai beaucoup aimé retrouver dans ce roman les problématiques réalistes de l’industrie française. C’est en effet un sujet qui n’est pratiquement pas traité dans la littérature. Vanessa Bamberger s’est bien documentée sur le sujet, sa réflexion est juste. Toutefois, j’ai moins apprécié la façon dont elle s’est saisie de cette réalité pour en faire une fiction : j’ai en effet l’impression que de grandes parties de ce livre ressemblent plus à un documentaire qu’à un roman. Par ailleurs, ce qui s’apparente totalement à de la fiction ne m’a pas convaincue. J’ai en effet trouvé le personnage de Thomas bien trop simple et naïf pour être réaliste. J’ai eu énormément de mal à m’imaginer un Directeur industriel aussi candide et peu prévoyant. Enfin, ne cherchez pas dans ce roman une réflexion sur le couple, contrairement à ce que peut laisser entendre la jaquette du livre car elle n’est que peu abordée.

Néanmoins, je vous conseille ce roman, pour l’ouverture qu’il offre sur l’industrie française.

 

Référence

Vanessa Bamberger, Principe de suspension, éditions Liana Levi, 208 pages

prix_orange_du_livre

Lu dans le cadre du Prix Orange du Livre 2017

Publicités

3 commentaires sur « Principe de suspension – Vanessa Bamberger »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s