Ce que tient ta main droite t’appartient – Pascal Manoukian

51lizoqoxnl-_sx195_Karim est heureux, il s’apprête à être papa dans quelques mois. Sa compagne Charlotte est enceinte d’une petite fille qui fera leur bonheur, ils en ont la certitude. Alors qu’elle prend l’apéritif avec deux amies dans un bar parisien, Charlotte est victime d’un attentat terroriste perpétré par un jeune français de retour de Syrie.

Bien évidemment, Karim est effondré, d’autant plus lorsqu’il apprend que celui qui a tué Charlotte fut un de ces proches il y a plusieurs années. Il a besoin de comprendre le geste de ce fanatique et de venger Charlotte. En l’espace de quelques jours seulement, il prend la décision de partir pour la Syrie, rejoindre les rangs de Daech, et de se venger.

Voici une lecture passionnante et addictive. La chute funeste de Charlotte entraîne son compagnon dans une quête morbide, celle de la vengeance. Il en perd tout sens commun puisqu’elle le mène droit dans le chaos syrien, parmi les ruines et les cadavres. Mais il endure tout cela pour Charlotte. La narration est très dynamique, c’est un mélange de nombreux dialogues et de phases d’action que l’on pourrait aisément voir adaptés au cinéma. On ne s’ennuie à aucun moment et cette lecture devient rapidement un page-turner.

Néanmoins, et bien que j’ai réellement pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, je lui ai trouvé plusieurs défauts qui m’empêchent d’en faire un coup de coeur. J’ai tout d’abord des difficultés à croire en la capacité d’un homme de se relever d’un tel deuil aussi rapidement et de se servir aussi « facilement » de sa colère pour prendre une décision si radicale. Certes, je comprends parfaitement à quel point il est facile pour un jeune de trouver des moyens matériels pour se rendre en Syrie. Néanmoins, je n’ai pas compris comment Karim trouvait les ressources au fond de lui pour le faire. Portée par le dynamisme de cette lecture, j’ai toutefois accepté ce postulat.

Je reproche surtout à ce roman son angle très journalistique et peu littéraire. En l’ouvrant, je pensais y lire l’histoire d’individus embrigadés par Daech et ainsi avoir un point de vue très personnel. Or, Pascal Manoukian donne des raisons sociologiques à ces départs pour la Syrie. Ces facteurs sociologiques sont justes et bien amenés mais en se contentant de les mentionner, Pascal Manoukian ne fait qu’effleurer ce que je recherche dans la littérature. Plutôt que d’expliquer le départ de ces jeunes par une colère liée à la misère économique par exemple, j’aurais voulu qu’il laisse exprimer cette frustration et cette colère, pour essayer de la rendre accessible.

Toutefois, je recommande la lecture de ce roman car on y sent la patte d’un journaliste très bien informé et qui sait parfaitement de quoi il parle lorsqu’il écrit des scènes de chaos aussi réalistes.

Référence

Pascal Manoukian, Ce que tient ta main droite t’appartient, éditions Don Quichotte, 288 pages

prix_orange_du_livre

Lu dans le cadre du Prix Orange du Livre 2017

Publicités

5 commentaires sur « Ce que tient ta main droite t’appartient – Pascal Manoukian »

  1. Je viens de l’emprunter à la bibliothèque, donc je n’ai lu ton billet qu’en diagonale pour ne pas me gâcher le plaisir de la découverte, j’ai hâte de le lire et je reviendrai faire un tour ici quand ce sera fait 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s