Par amour – Valérie Tong Cuong

11331763-18878285Une famille havraise est confrontée à l’Occupation allemande et aux bombardements incessants des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. Le premier obstacle de taille auquel est confrontée cette famille est la fuite devant l’avancée des allemands en 1940. Alors que leurs maris sont au front et qu’elles n’ont pas de nouvelles d’eux, deux femmes doivent tout quitter et partir sur les routes avec leurs enfants. Elles se sentent complètement abandonnées et dépourvues face à ce qui leur arrive.

Durant les années d’Occupation, elles survivent comme elles le peuvent, malgré la faim, la maladie et les dissensions causées par les allemands, qui occupent l’école dans laquelle la famille vit et travaille.

Par amour est un roman qui se lit avec beaucoup de facilité, du fait de son mode de narration : chaque membre de la famille est amené à raconter un épisode de sa vie durant les années d’Occupation. Ainsi, les pensées et tourments de chacun sont partagés avec le lecteur. Cela donne une narration très dynamique, dans l’action. Néanmoins, j’ai eu un problème de crédibilité avec toutes ces narrations, dont la quasi absence de différence de styles des unes vis-à-vis des autres m’a empêché de croire aux personnages présents derrière ces voix. Comment un enfant peut-il avoir le même niveau de langage qu’une femme d’une trentaine d’années ou une compréhension des événements aussi fine ?

L’autre reproche majeur que je porte à ce roman est d’être truffé de bons sentiments. J’ai un vrai problème à lire un roman dans lequel on créé autant d’épreuves (abandon, maladie, éloignement familial, faim, etc.) pour ensuite mieux démontrer à quel point cette famille est formidable : ils ont vécu énormément de tragédies mais restent soudés malgré tout. N’est-ce pas un filon un peu trop simple ? J’ai découvert Valérie Tong Cuong à travers ce roman et je ne saurais donc dire si ma déception vient uniquement de ce livre ou bien si son style ne correspond tout simplement pas à la façon dont je conçois la littérature.

Quoiqu’il en soit, n’ayant lu et entendu que des éloges de ce roman, je ne peux que vous inciter à avoir un peu de curiosité et à tenter cette lecture !

 

Référence

Valérie Tong Cuong, Par amour, éditions JC Lattès, 416 pages

Prix_Orange_du_Livre (1)

Lu dans le cadre du Prix Orange du Livre 2017

Publicités

6 commentaires sur « Par amour – Valérie Tong Cuong »

  1. J’ai lu « l’atelier des miracles » de cette auteure. J’avais eu, au cours de ma lecture, cette même impression de trop de bons sentiments mais la fin réservait une surprise qui retournait un peu la situation.

    J'aime

  2. c’est drôle, dans son précédent ( le seul que j’aie lu), c’était l’inverse, c’était une famille à qui il arrivait toutes les épreuves possibles et imaginables, et où personne ne s’entendait : il n’y avait que des vexations, des trahisons, des rancoeurs…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s