Sur les chemins noirs – Sylvain Tesson

IMG_20170520_090041_402Il y a quelques années, Sylvain Tesson est victime d’un grave accident qui faillit lui coûter la vie. Bien éméché, il tenta d’escalader un bâtiment et fit une chute qui lui fit passer plusieurs mois à l’hôpital et en convalescence. En guise de rééducation, son médecin lui prescrit d’essayer de marcher un petit peu, mais il ne sait pas à qui il a à faire…

Sylvain Tesson saisit la recommandation médicale pour se lancer dans une grande randonnée à travers la France : il parcourra le territoire du sud-est au nord-ouest, en n’empruntant que des petits chemins de campagne. Equipé d’une carte IGN et du minimum vital, il remonte ainsi la France en quelques mois, à un nouveau rythme, celui d’un convalescent. Sa petite vitesse lui permet de mieux communier avec la nature et d’observer le monde rural, en péréclitement. Il partage son aventure pédestre à la manière d’un journal de bord et raconte ses journées de marche : observation de la faune et de la flore, échanges avec les français croisés sur son chemin, analyse et prise de position sur la situation économique de la France profonde, leçon de géographie (« une géographie de traverse », comme il l’appelle), etc.

« Tâchons de ne pas tomber à l’eau, pensais-je en passant les ponts sur les ruisseaux, cela évitera à la région une pollution chimique. » (page 103)

J’ai de nouveau passé un très bon moment en lisant Sylvain Tesson, dont j’apprécie décidément l’humour et le ton moqueur. J’ai eu l’impression de me retrouver dans mes cours de géographie d’Hypokhâgne sur la France (je vous assure que ces cours étaient réellement passionnants mais également plein d’humour), mais sous la forme d’un récit d’aventure. A travers son analyse de la ruralité profonde, Sylvain Tesson interroge l’évolution de nos modes de vie vers plus de connexion en permanence.

Référence

Sylvain Tesson, Sur les chemins noirs, éditions Gallimard, 144 pages

Publicités

10 commentaires sur « Sur les chemins noirs – Sylvain Tesson »

      1. Je ne découvre ta réponse que maintenant. C’est son côté un peu pédant que je trouve désagréable. Après, c’est un personnage dont j’apprécie tout de même les aventures.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s