Cortex – Ann Scott

CortexUne bombe a explosé lors de la cérémonie de remise des Oscars. L’explosion eut lieu dans les premiers rangs, où sont installés tous les représentants des films en compétition et toutes les célébrités du cinéma. La communauté américaine du cinéma est complètement décimée.

Angie, une jeune réalisatrice française accompagnait son ex petit-ami qui assistait à la soirée. Ils s’étaient retrouvés depuis deux jours et ne se quittaient plus. Russ, un vieux producteur, assure la réalisation de cette cérémonie depuis des années et envisageait de s’arrêter après celle-ci, sans savoir de quoi serait fait son quotidien ensuite. Sa femme étant décédée depuis un mois, cette cérémonie le maintenait la tête hors de l’eau et l’empêchait de sombrer. Burt est un humoriste qui partage des podcasts cinglants et moqueurs depuis quelques temps, en cachant son identité derrière un masque. Il était également présent à cette cérémonie et a réalisé un podcast dans le hall du théâtre, pour se moquer de toute cette effervescence et critiquer ce qu’est devenu le cinéma américain.

J’ai été saisie par le réalisme de ce roman, qui est extrêmement puissant. Se retrouver devant plusieurs pages de listes d’acteurs et de réalisateurs très connus décédés a quelque chose de bouleversant, au point que l’on continue de penser à cette liste de décès bien après avoir refermé le roman.

Mais si ce roman est poignant, ce n’est pas uniquement parce qu’il touche des personnes connues et vénérées à travers le monde entier. J’ai été sensible aux trois personnages principaux, Angie, Russ et Burt, qui ont tous des failles et portent en eux des blessures profondes qu’ils ont du mal à guérir : la perte d’une mère, d’une épouse, les échecs sentimentaux, professionnels… Les parties du roman sur le deuil vécu par ces personnages sont très émouvantes et intenses. 

Cortex remet en question l’état actuel du cinéma américain, essentiellement constitué de comédies romantiques et de films d’actions et appauvri en films psychologiques. Ce roman passionnera les cinéphiles, grâce à toutes les références qu’il contient. Si comme moi vous n’êtes pas un grand connaisseur, vous ne serez pas perdu au milieu de toutes ses références et au contraire, ce livre devrait titiller votre curiosité et vous inciter à découvrir tous les grands classiques du cinéma américain. Pour ma part, j’ai très envie de me lancer dans la filmographie de Meryl Streep !

 

Référence

Ann Scott, Cortex, éditions Stock, 310 pages

Merci aux éditions Stock pour cette belle découverte.

Publicités

2 commentaires sur « Cortex – Ann Scott »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s