Le grand marin – Catherine Poulain

IMG_20171126_094945_053Du jour au lendemain, Lili a quitté Manosque-les-couteaux dans le sud de la France pour rejoindre l’Alaska. Elle traverse l’Atlantique en avion puis les Etats-Unis en bus jusqu’au port de l’Alaska où elle espère embarquer sur un bateau de pêche. C’est à bord du Rebel qu’elle fait ses premiers pas alors qu’elle ne connaît rien de la mer et de ses dangers. Elle doit constamment faire ses preuves et démontrer qu’elle est autant capable qu’un homme et qu’un marin expérimenté.

Lili tait ses blessures, accepte de dormir sur le sol, de sauter des repas. Elle montre une abnégation incroyable et est petit à petit intégrée au monde très viril et éprouvant des marins. Et parmi tous ces marins, se trouve le grand marin, l’homme dont elle tombe amoureuse. Le grand marin cherche de la stabilité, de la douceur, et représente pour Lili un nouveau risque, celui de perdre sa liberté durement gagnée.

J’ai plongé dans cet univers marin assez rapidement mais avec quelques difficultés. Il m’a bien fallu quelques dizaines de pages pour me faire à tout ce vocabulaire technique et le glossaire en fin de roman me fut d’une grande aide.

Lili est une jeune femme émouvante et pour laquelle on se prend facilement d’empathie. A travers ce personnage d’une grande humilité et humanité, on découvre des vies d’hommes faites de misère et d’alcool. La douce puissance de Catherine Poulain est de raconter tous ces personnages en retirant le filtre du jugement social : ceux qui sont habituellement vus comme des marginaux sont des hommes certes malheureux mais presque ordinaires.

J’ai été particulièrement impressionnée par les scènes de pêche, dont le récit relève presque du récit d’aventure. Le roman est très bien dosé puisqu’à cela s’ajoute une histoire d’amour racontée avec beaucoup de délicatesse.

Référence

Catherine Poulain, Le grand marin, éditions Points, 384 pages

4 commentaires sur « Le grand marin – Catherine Poulain »

  1. Comme toi j’ai beaucoup aimé les scènes de pêche, la première partie du roman est pour moi une grande réussite, par contre j’ai été beaucoup moins convaincue par l’histoire d’amour, que j’ai trouvé à l’encontre même des « principes » affirmés par la narratrice dans la première partie du roman.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s