L’année de l’Education sentimentale – Dominique Barbéris

Barberis2« Pour chacune d’elles, la vie des autres était un mystère. Mais elles avaient besoin des autres pour apprécier ce qu’elles vivaient. C’était en comparant qu’elles arrivaient à se faire une idée de leur vie. Sans possibilité de comparer, leur vie leur paraissait indéchiffrable. » (page 38)

Florence, Muriel et Anne sont d’anciennes amies d’études. Elles se sont connues en fac de lettres dans les années 1980 et ont depuis pris des chemins différents. Par un jour d’été dans les années 2010, elles se retrouvent chez Muriel. Elles ont toutes pris 30 années, quelques kilos et des regrets. Elle passent deux jours dans la maison de campagne de Muriel. Elles discutent, beaucoup. Elles se remémorent leurs souvenirs d’études, leur voyage en Italie, l’élection de Mitterrand. Elles se racontent ce qu’il s’est passé dans leur vie et dans celle de leurs anciens camarades depuis 1981.

« Elles avaient des milliers de fois mis la table, débarrassé la table, secoué les miettes, mis la vaisselle dans la machine, fait cuire du bifteck, acheté du Sopalin. » (p.43)

La narration de ce court roman suit leur discussion le temps de la soirée qu’elles passent ensemble : Dominique Barbéris use des dialogues, flash-backs et descriptions en suivant le rythme de la conversation des trois femmes. Le livre en est d’autant plus dynamique et rythmé. 

La thématique du temps et celle du bonheur sont nécessairement au cœur de L’année de l’Education sentimentale. J’ai été particulièrement sensible à l’extrême justesse et finesse de l’écrivaine pour figurer la tristesse et la nostalgie qui s’emparent des trois femmes lorsqu’elles font le bilan des 30 dernières années. Rien n’est appuyé, rien n’est directement dit, tout est montré par des réactions. Un parfait exemple de réussite littéraire !

« […] un roman dans lequel rien ne se passe. Rien n’arrive… Pas de sujet. Rien de décisif, la vie n’est-ce pas, la vie… » (p.111)

 

Référence

Dominique Barbéris, L’année de l’Education sentimentale, éditions Gallimard 125 pages

Publicités

2 commentaires sur « L’année de l’Education sentimentale – Dominique Barbéris »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s