Le poids de la neige – Christian Guay-Poliquin

GUAY POLIQUIN« Je veux revoir ma femme ! […] Je veux la retrouver, je veux être à ses côtés. C’est tout ce qui m’importe. Je me fiche du reste. » (page 198)

Un jeune homme s’est fait secourir suite à un accident de voiture qui s’est passé sur une petite route au fin fond des forêts canadiennes. Grièvement blessé, il est placé sous la garde d’un vieil homme qui n’attend qu’une chose : l’opportunité de partir pour aller retrouver sa femme qui est hospitalisée dans une maison médicalisée bien plus loin, dans une grande ville. Mais la situation n’est pas des plus simples car tous les habitants de la région (et vraisemblablement du pays) sont coupés d’électricité depuis longtemps et survivent comme ils le peuvent.

L’hiver arrive et le village est de plus en plus coupé du monde. Les deux hommes sont petit à petit enfermés dans un huis clos dont les murs et le toits de la maison qu’ils occupent forment la limite. Tous deux doivent apprendre à vivre ensemble, à se faire confiance et à guérir. 

J’ai beaucoup aimé le choix de Christian Guay-Poliquin de contextualiser son histoire dans une dystopie tout en gardant beaucoup d’indépendance vis-à-vis de ce genre littéraire. Ce chaos ambiant n’est qu’un contexte et ne constitue pas un personnage en soi. Le sujet au cœur du roman est bel et bien cette amitié qui se crée entre les deux hommes. Il est assez incroyable de constater à quel point très peu d’actions se déroulent dans ces 300 pages sans que cela ne crée un quelconque ennui : on est presque dans le roman psychologique sans en avoir l’air.

Il y a une vraie maîtrise dans l’écriture de Christian Guay-Poliquin. Tout est parfaitement dosé pour aider visuellement le lecteur, les descriptions ne sont jamais assomantes, les dialogues parfaitement équilibrés et ne prennent jamais le dessus sur les situations. Un roman que je vous recommande vraiment !

Référence

Christian Guay-Poliquin, Le poids de la neige, éditions La Peuplade, 296 pages

 

Publicités

7 commentaires sur « Le poids de la neige – Christian Guay-Poliquin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s