Prodigieuses créatures – Tracy Chevalier

CHEVALIER2Dans les années 1810, Mary Anning a une dizaine d’années et vit dans le Dorset, sur la côte anglaise. Elle a un don pour trouver des fossiles, qu’elle appelle des « curios » pour « curiosités ». En effet, Mary n’a absolument aucune connaissance scientifique, vient d’un milieu très pauvre et ne fréquente pas l’école. En revanche, elle a un certain sens des affaires et a compris que ses curios intéressaient beaucoup les touristes, qui les lui achetaient à un prix lui permettant de garantir un complément de revenus pour sa famille.

Mary fit la rencontre d’Elizabeth Philpot, une femme d’une quinzaine d’années de plus qu’elle, qui vit aisément avec ses sœurs dans un cottage de Lyme également. Elizabeth est passionnée par les fossiles, qu’elle collectionne et dont elle connaît les noms scientifiques. Elle initie Mary à cette connaissance scientifique.

Quel formidable roman, que je ne peux que vous encourager à lire pour de multiples raisons : 

  • Son époque et son lieu : le contexte de cette intrigue est digne d’un roman de Jane Austen puisqu’il se passe au début du XIXème siècle dans une ville thermale. Par ailleurs, Tracy Chevalier fait des allusions plus ou moins directes à la grande écrivaine anglaise.
  • La situation familiale d’Elizabeth : celle-ci ainsi que ses soeurs sont considérées comme absolument inintéressante par la Société anglaise puisqu’elles approchent de la trentaine et ne sont pas mariées. Cela vous fait également penser à Jane Austen, n’est-ce pas ?
  • Les histoires d’amitié, d’apprentissage et d’amour : cela permet à l’intrigue d’avoir quelques rebondissements, parfois un peu de tension et de ne pas ennuyer le lecteur avec des considérations uniquement scientifiques.
  • La thématique de la place de la femme : thème qui me passionne toujours, l’impossible reconnaissance du rôle de Mary dans un certain nombre de découvertes scientifiques de ces fossiles est révoltante et témoigne d’une époque où les femmes n’avaient aucune légitimité en dehors du foyer.
  • Les personnages : Mary et Elizabeth sont deux personnages profonds et très attachants, qui m’ont manqué entre mes sessions de lecture. On leur veut du bien et c’est certainement une des raisons pour lesquelles j’ai autant été emportée par cette histoire.

Si vous êtes fan de Jane Austen et que vous aimez les romans qui vous font voyager, je vous recommande chaleureusement celui-ci !

 

Référence

Tracy Chevalier, Prodigieuses créatures, éditions La Table Ronde, traduction d’Anouck Neuhoff, 379 pages

Publicités

11 commentaires sur « Prodigieuses créatures – Tracy Chevalier »

  1. J’avais adoré (et je suis allée au Natural History Muséum de Londres je suis allée voir les fossiles au nom de Mary Anning et nous avons fait un arrêt exprès à Lyme Regis quand nous sommes allés en vacances en famille 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s