Bye bye blondie – Virginie Despentes

DESPENTES4« La rage s’épaississait en elle, prenait racine au fond du cœur, s’enfonçait. » (page 80)

A la fin des années 1980, Gloria est adolescente. Elle n’arrive pas à se faire une place dans son foyer et le dialogue avec ses parents est rompu. Elle passe son temps à traîner en bande, avec ses amis du lycée. Face à la violence physique qui déborde de Gloria, ses parents décident de la faire interner dans un hôpital psychologique. Elle y fait la connaissance d’Eric, avec lequel elle vit sa première histoire d’amour. Une dizaine d’années plus tard, elle croise la route d’Eric, tout à fait par hasard. Cela réveille les souvenirs de sa jeunesse : les semaines passées à l’hôpital, celles passées à dormir dans la rue et à aller de concert en concert.

« Elle était déchiquetée, ça faisait tellement mal d’être dans sa peau à elle qu’elle ne sentait plus aucune variation dans la douleur. » (p. 137)

J’ai retrouvé la Virginie Despentes que j’avais découverte à travers un essai, King Kong Théorie : dans Bye bye Blondie, on y trouve la même force dans la langue, le même style extrêmement puissant. Cette quasi violence dans l’écriture ne retire en rien à ce roman sa sensibilité. Dans sa narration, Gloria a en effet une perception très fine et très juste de la réalité et des personnes qui l’entourent. Cela offre des scènes et des dialogues très percutants et très croustillants, qui font parfois rire.

« Je suis comme un cerf-volant sans le fil… » (p. 226)

L’incapacité de Gloria à saisir le bonheur, sa recherche à se faire du mal et à se rendre malheureuse fait d’elle un personnage très attachant et fait de cette lecture une expérience physique, toutes les émotions racontées passant à travers le corps.

Si comme moi vous n’aviez encore jamais lu de fiction de Virginie Despentes, je vous encourage à la découvrir à travers ce très beau roman.

Référence

Virginie Despentes, Bye bye blondie, éditions Livre de poche, 245 pages

Publicités

4 commentaires sur « Bye bye blondie – Virginie Despentes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s