My absolute darling – Gabriel Tallent

TALLENT2« […] Il faudrait un sacré paquet de courage pour être plus que ce que Martin pense de moi. » (p. 163)

Turtle est une jeune adolescente vivant en Californie en marge des autres lycéens. Son père Martin veille à ce qu’elle soit inadaptée à toute vie sociale, en la coupant volontairement du reste du monde. Non seulement elle n’a pas d’ami mais elle a beaucoup de difficultés à lire, écrire, compter ou tout simplement à suivre une conversation entre adultes. Martin lui fait subir des violences inouie depuis qu’elle est toute petite : il la viole très régulièrement depuis des années et s’amuse à la torturer physiquement et mentalement. Le seul endroit où Turtle peut être elle-même et fuir toute cette violence est la nature. Elle maîtrise totalement la forêt et sait en voir toute sa beauté. Le jour où elle croise par hasard deux lycéens de son école perdus dans la forêt, une brêche dans sa vie de prisonnière commence à s’ouvrir.

« […] Et si au lieu de te laisser jeter par-terre, tu t’efforçais de te relever, et si au lieu de jouer les petites connasses, tu te battais » (p. 162)

Bien que j’aie beaucoup de mal avec la violence, j’ai lu la totalité de ce roman, tenue par un suspense intense. Il s’agit pourtant de l’un des plus violents romans que j’ai lu à ce jour. Même s’il ne m’a pas semblé que toutes les scènes domestiques soient absolument nécessaires (a-t-on réellement besoin d’autant de scènes violentes pour comprendre à quel point Turtle est humiliée quotidiennement et meurtrie ?), elles installent une ambiance sombre et suffocante nécessaire à l’histoire.

Elle est un personnage tout à fait hors du commun car on la voit tenter de se construire indépendamment de ce père violent et pervers pour lequel elle éprouve une sorte de syndrome de Stockholm. C’est cet espoir de la voir s’en libérer qui donne autant de tension.

Même si j’ai noté plusieurs faiblesses dans My absolute darling (notamment des scènes d’action difficiles à se représenter et à comprendre), je le recommande absolument à tous les amateurs de romans très sombres au suspense haletant.

Référence

Gabriel Tallent, My absolute darling, éditions Gallmeister, 455 pages

Publicités

5 commentaires sur « My absolute darling – Gabriel Tallent »

  1. C’est vrai pour la violence, mais d’après ce que j’ai entendu de la part de l’auteur, je suis convaincue qu’elle n’est pas gratuite, qu’il l’a jugée « nécessaire » si on peut dire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s