La marcheuse – Samar Yazbek

yazbek

« En lisant ces mots, tu dois penser que ce qui c’est passé ressemblait à un basculement dans l’abîme. Eh bien, c’est exactement ça ! Je sombrais et sombrais encore, chutant sans fin dans un gouffre qui n’en finissait pas, tandis que mes yeux roulaient au plafond de la pièce. »

Rima est une jeune fille à part. Depuis toute petite, elle a une passion pour la marche. Dès qu’elle est libre de ses mouvements, elle marche sans s’arrêter et sans se retourner. Sa mère a dû prendre de grandes précautions pour ne pas perdre son enfant : Rima vit attachée au lit de leur appartement ou bien à sa mère et n’est pas scolarisée.

Ainsi coupée du monde, Rima apprend à travers les quelques livres qu’elle possède et s’invente un monde imaginaire très loin de la triste réalité de son pays la Syrie. Elle est un jour séparée de sa famille par un triste événement et après un séjour traumatisant en prison, elle survit dans une cave, d’où elle raconte son histoire.

Samar Yazbek raconte le quotidien de tous ces civils endeuillés par la guerre et contraints de vivre dans la peur, la faim et la maladie. A travers Rima, elle raconte les barrages, la montée de la violence, les arrestations arbitraires, la mort. J’ai eu beaucoup de difficultés avec le choix de la narration, faite à la première personne tout en tutoyant le lecteur. Même si cela s’explique par le fait que la narratrice n’étant jamais allée à l’école, elle ne sait pas comment rédiger son histoire, je n’ai pas réussi à me détacher de cette lourdeur donnée au style. L’amateurisme de la narration de Rima rend certes le roman réaliste mais ses nombreuses répétitions sur la manière dont elle veut raconter son histoire la rendent moins fluide.

Pour autant, La marcheuse est l’un des premiers romans sur le chaos syrien et en ce sens, je le recommande.

« Les choses n’ont pas d’existence tant que tu ne les as pas toi-même ressenties. »

Référence

Samar Yazbek, La marcheuse, éditions Stock, 304 pages

Merci aux éditions Stock pour cette découverte. 

Publicités

2 commentaires sur « La marcheuse – Samar Yazbek »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s