Ma dévotion – Julia Kerninon

kerninonHelen est très âgée lorsqu’elle croise Frank à Londres. Cela fait 23 ans qu’ils ne se sont pas vus malgré le fait qu’ils aient vécu ensemble pendant des décennies, à Amsterdam puis en Normandie. Helen ne peut plus garder pour elle tout ce qu’elle n’a jamais dit à Frank. Elle déverse alors en pleine rue toute leur histoire d’amour, que ce soient les moments heureux mais surtout ceux de solitude qu’elle connut.

Racontée par Helen, cette narration est à la fois addictive et un brin agaçante. S’adressant à un homme qui connaît tous les épisodes de leur vie et notamment ceux tragiques, Helen les masque volontairement tout en laissant entrapercevoir au lecteur un drame. Elle construit sa narration par des flash-backs tout en créant beaucoup tout un mystère sur ce qui leur est arrivé et qui est la source de sa culpabilité depuis des années. Le fait qu’elle raconte son récit en disant « tu » n’est pas source d’agacement en soi mais ce fut plutôt le contexte de la narration qui m’a beaucoup dérangée pour croire à ce roman. Il me semble que si j’ai eu autant de mal à y entrer, c’est certainement à cause de ce biais de départ introduit par cette narration. Il m’a été impossible d’admettre qu’il soit vraisemblable que deux nonengénaires puissent passer plusieurs heures debout dans le froid d’une rue londonienne pour parler.

Quand la voix de la narratrice se fait moins pesante, le roman s’élève de ces considérations très terre-à-terre de vraisemblabilité. Certains passages sur la violence subie pendant son enfance par Helen ou encore sur sa solitude comme compagne de Frank sont magnifiques et très justes. L’écriture de Julia Kerninon est une fois de plus très fine pour parler de cette femme qui a gâché une très grande partie de sa vie en vivant malheureuse dans l’ombre d’un peintre inconscient de ce qu’elle lui apportait.

Référence

Julia Kerninon, Ma dévotion, éditions La Brune du Rouergue, 268 pages

Merci aux éditions La Brune du Rouergue pour ce beau moment de lecture. 

Publicités

10 commentaires sur « Ma dévotion – Julia Kerninon »

  1. J’ai découvert cette auteure, pourtant une locale, grâce aux Explorateurs de la rentrée littéraire. J’ai beaucoup aimé. Ce livre m’a vraiment touchée. J’ai trouvé quelques longueurs par moment : sans doute est-ce la raison pour laquelle je n’en ferai pas un coup de cœur. Mais indéniablement, ce titre est pour moi un incontournable de cette rentrée littéraire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s