The hate U give – Angie Thomas

THOMAS2Star Carter est une jeune noire américaine de 16 ans, qui vit dans une banlieue très défavorisée. Alors qu’elle vient de quitter une soirée avec son ami Khalil, leur voiture est arrêtée par un agent de police. Au cours du contrôle d’identité, celui-ci perd ses moyens et il tue par balle Khalil. Dans les semaines qui suivent, cette tragédie prend une ampleur de plus en plus importante pour Star puisqu’elle lui échappe en étant rendue largement médiatisée. Star est alors contrainte de prendre des décisions qui l’empêcheront de protéger son anonymat, ce qui impliquera de prendre beaucoup de risques pour elle et sa famille.

« […] les gens comme nous dans des situations comme ça deviennent des hashtags mais obtiennent rarement justice. Et pourtant, je crois qu’on attend tous ce jour. Le jour où ça finira bien » (page 69)

J’ai été immédiatement aspirée dans l’histoire triste de Star, qui fait écho à tous les cas de violences policières aux Etats-Unis, symptome du racisme persistant. La force de ce roman est de raconter une tragédie nationale à travers l’histoire individuelle de cette adolescente. On y lit également l’histoire d’un quartier qui se consume dans les histoires de gangs, de drogue et de misère sociale. Petit à petit, les habitants les moins pauvres le quittent pour une vie plus sûre ailleurs, ce qui affaiblit les commerces qui ne tardent pas à mettre la clé sous la porte.

La narration a certes quelques longueurs dont on aurait pu se passer et certains passages manquent parfois de réalisme. Ce sont toutefois des défauts qui ne m’ont pas empêchée d’apprécier grandement cette lecture.

La force d’Angie Thomas est d’écrire un roman juste, plein de vie et d’espoir, où la langue est extrêmement puissante. Le travail de traduction de cette langue argotique et de ce roman plein de dialogues est vraiment réussi et échappe ainsi à toute caricature.

Même si vous n’avez pas l’habitude de lire de la littérature Young Adult, je vous recommande ce très bon roman. Il peut d’ailleurs être un excellent moyen de découvrir ce genre.

Référence

Angie Thomas, The hate U give, éditions Nathan, traduction de Nathalie Bru, 496 pages

7 commentaires sur « The hate U give – Angie Thomas »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s