Une éducation – Tara Westover

WESTOVER3

Tara Westover est née en 1986 dans une famille mormone ultra-radicale. Elevée au milieu des montagnes de l’Idaho, elle n’eut pas le droit d’aller à l’école. Son père était convaincu d’un complot du gouvernement, ayant infiltré les fonctions médicales et scolaires. A la place, elle reçut une éducation domestique, qui consistait à travailler pour son père dans leur féraillerie et à risquer sa santé et sa vie à tout moment.

Entourée de ses nombreux frères et soeurs, elle subit les violences de l’un d’entre eux quant un autre lui ouvrit l’esprit en lui faisant découvrir la musique gospel. Ses rares petits bonheurs sont ses moments d’écoute de la musique avec son frère ou de lecture. Petit à petit, elle finit par s’éloigner de son père et de son frère et elle comprend que son seul moyen pour cela est d’entrer à l’université. Elle dut faire preuve d’une abnégation et d’une force d’esprit phénoménales : à 16 ans, elle réussit les concours d’entrée alors même qu’elle n’était jamais allée à l’école.

Ce récit autobiographique est à la fois d’une noirceur profonde tout en étant très solaire. Les scènes de violence sont particulièrement réalistes et dures à lire. Celles-ci s’enchaînent, laissant au lecteur l’impression que ce cercle vicieux ne s’arrêtera jamais alors même qu’on pensait en être sorti.

J’ai ressenti un attachement subit et profond pour Tara. Ce livre se dévore extrêmement vite et est envoûtant : on souffre et on espère avec elle. On a envie de la protéger quand elle ne sait pas le faire pour elle et de lui intimer l’ordre de couper les ponts quand elle pense encore pouvoir avoir le soutien de sa mère. Tara m’a manqué à chaque fois que ne l’avais pas entre les mains. Dans les moments de non-lecture, elle m’a donné l’impression de continuer à exister et je n’avais qu’une hâte le soir : la retrouver.

Le style est simple et sans fioriture au début, à l’image de son enfance et de son adolescence. Puis, il s’enrichit au fur et à mesure de ses propres découvertes et du développement de sa curiosité.

Ce livre est époustouflant, il ne laissera personne de marbre, il faut absolument le décourir.

Référence

Une éducation, Tara Westover, traduction de Johan Frédérik Hel Guedj, éditions JC Lattès, 400 pages

9 commentaires sur « Une éducation – Tara Westover »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s