Cinq branches de coton noir – Cuzor & Y. Sente

cuzor.jpg

Une jeune militante américaine pour les droits civiques découvre un jour un mystérieux journal intime dans les affaires familiales. Il s’agit du journal que tenait son aïeule qui travaillait comme domestique pour la femme qui cousut les premiers drapeaux américains en 1776. Dans ce journal, elle raconte qu’elle glissa une étoile noire sous une des étoiles blanches de la bannière étoilée, afin d’honorer la mémoire du peuple noir américain.

La jeune fille rapporte cette découverte à son professeur d’Histoire, qui tire les ficelles jqsqu’à un sénateur qui accepte d’envoyer le frère de la jeune fille récupérer le drapeau des mains nazies. Celui-ci est en Europe, il attend d’être déployé avec le reste des troupes et fera partie des Monuments Men.

Cette histoire semble assez alambiquée, n’est-ce pas ? Et pourtant, j’y ai cru d’un bout à l’autre car qu’elle magnifique histoire cela aurait été ! On y trouve à la fois des récits sur les Etats-Unis de la Ségrégation au XXème siècle mais aussi au XVIIIème. Au détour d’une page, on croise George Washington et son épouse et au détour d’une autre, on se retrouve plongé dans une fôret enneigée européenne en plein combats.

Le tout se lit avec plaisir et rapidité, l’envie de connaître le fin mot de l’histoire prenant le dessus sur la délectation.

Référence

Cuzor et Y. Sente, Cinq branches de coton noir, éditions Dupuis, 173 pages

Un commentaire sur « Cinq branches de coton noir – Cuzor & Y. Sente »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s