Le coeur converti – Stefan Hertmans

HERTMANSA la fin du XIème siècle, Vigdis Adelaïs est une jeune femme d’une très bonne famille de Rouen. Alors qu’elle se balade dans la rue avec une servante, elle croise le regard d’un homme qui est en train de sortir de l’école juive de Rouen. Ils tombent amoureux l’un de l’autre et n’ont de cesse d’essayer de se croiser dans les rues de la ville. Vigdis Adelaïs sait que sa famille n’acceptera jamais cette relation, pour des raisons religieuses. Ils décident donc tous les deux de prendre la fuite pour le sud de la France, où réside la famille de David, qui est originaire de Narbonne. Convertie par amour, Vigdis Adelaïs prend le nom de Hamoutal. Les chevaliers de son père étant à sa recherche, ils décident de partir vivre dans un petit village où réside une communauté juive : Monieux.

Après plusieurs années de vie paisible et la construction de leur famille, Monieux est attaqué par des croisés sur la route de Jérusalem. Au beau milieu de ce bain de sang, la vie d’Hamoutal est bouleversée et elle est de nouveau contrainte à la fuite, pour retrouver ses enfants kidnappés.

Le coeur converti raconte de manière romancée la vie réelle de cette femme mystérieuse dont le chemin la mena jusqu’en Egypte et en Espagne. Elle n’eut de cesse de se battre pour retrouver ses enfants et pour survivre. J’ai été totalement conquise par cette magnifique histoire d’une femme puissante qui sait à chaque fois se relever de ses difficultés et trouver la force de mener sa vie comme elle l’entend.

Stefan Hertmans imagine la vie de cette femme et la raconte en menant une enquête à partir de documents retrouvés dans des bibliothèques universitaires et en se rendant sur les lieux où elle se serait rendue. Il raconte à la fois l’histoire d’Hamoutal et sa propre enquête, ce qui donne un rythme et une dynamique particulièrement marqués.

J’ai été absolument ravie de découvrir ce superbe roman, dont le sytle est très fin et juste. Ce fut un réel coup de coeur, que je recommande à tous.

Référence

Stefan Hertmans, Le coeur converti, éditions Gallimard, traduction d’Isabelle Rosselin, 369 pages

2 commentaires sur « Le coeur converti – Stefan Hertmans »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s