Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage – Maya Angelou

ANGELOU2

Derrière la grande écrivaine américaine Maya Angelou se cache la petite Marguerite Johnson, née en 1928 dans le Missouri. Toute petite, quand ses parents se séparent, elle est envoyée vivre avec son frère dans l’Arkansas, chez ses grand-parents paternels. Elle y découvre une nouvelle vie : son éducation y est particulièrement stricte mais elle ne connaît plus la faim. Sa grand-mère tient une épicerie et Maya découvre le plaisir de la nourriture, ce qui donne lieu à des scènes et des descriptions savoureuses. Dans cet Etat où sévit la ségragation et où les violences racistes sont communes, Maya découvre la peur et l’humiliation. Au gré de son enfance et des violences qu’elle subit, elle et son frère sont ballotés, entre leur mère, leur grand-mère paternelle et leur père. Maya grandit vite et tôt, c’est une enfant puis une adolescente intelligente, qui cherche la liberté à travers son indépendance.

Je suis ravie d’avoir enfin découvert cette grande écrivaine américaine, à deux titres : par sa plume et par son autobiographie. Bien que le récit s’arrête pendant son adolescence quand elle devient mère, celui-ci raconte le passé de celle devenue une femme puissante, défenseuse des droits civiques et une amoureuse des lettres. Pour cela, il lui a fallu passer par les humiliations et les violences des blancs et de ses proches mais aussi par l’amour ou le manque d’amour de ses parents. Elle sut se relever de ses blessures, la littérature l’y aidant parfois, et devint cette femme extraordinaire.

Certaines scènes, comme celles de la découverte de la cuisine de sa grand-mère ou encore de la découverte de la lecture, sont lumineuses et pleines de vie. Elles éclairent le récit, parfois au point où le reste peut sembler moins savoureux. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire la comparaison avec la narration de la découverte des mots et de la lecture par Simone de Beauvoir dans Mémoires d’une jeune fille rangée et tenant ce livre en grande estime, je suis restée sur ma faim avec Maya Angelou. Je m’attendais à un style plus travaillé, peut-être plus poétique encore et n’ai pas trouvé ce à quoi je m’attendais. C’est la raison pour laquelle je ne m’arrêterai pas à cette lecture et je lirai une de ses fictions.

Référence

Maya Angelou, Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage, Maya Angelou, éditions Livre de poche, 352 pages

2 commentaires sur « Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage – Maya Angelou »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s