Chroniques du hasard – Elena Ferrante

FERRANTE2

Entre 2018 et 2019, toutes les semaines, Elena Ferrante fournissait au journal anglais The Guardian un texte d’environ deux pages sur une thématique qui lui était proposée. A travers ces textes, elle se dévoile, parle de ses angoisses, de l’écriture, des femmes, de la ponctuation…

J’ai dévoré l’ensemble de ces textes en quelques petites heures, sans voir le temps passer. Comme toujours avec Elena Ferrante, c’est fin, essentiel, on en redemande ! Comme il me plairait de continuer à la lire de manière hebdomadaire.

Au-delà des textes en eux-mêmes, je tiens à souligner que le livre est un très bel objet en soi : j’ai particulièrement apprécié les belles illustrations d’Andrea Ucini (qui illustrait chacun de ses articles dans le Guardian). La couverture des Chroniques du hasard est soignée, avec un travail en transparence et un jeu de couleurs. Les pages sont douces à manipuler, ce dont je n’avais pas eu l’habitude avec un livre.

Référence

Elena Ferrante, Chroniques du hasard, éditions Gallimard, 176 pages

8 commentaires sur « Chroniques du hasard – Elena Ferrante »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s