Antonia, Journal 1965-1966 – Gabriella Zalapi

Antonia s’est mariée jeune à un palermois riche avec qui elle a eu un garçon peu de temps après le mariage. Elle raconte, de 1965 à 1966, son quotidien de mère et d’épouse enfermée dans un carcan.

Antonia est une femme à l’histoire familiale riche et complexe, qui l’empêche de s’appuyer et de confier sa solitude auprès de ses aïeux. Elle trouve ainsi refuge dans son journal, où elle écrit sa peine de manière très concise et à un rythme plutôt irrégulier. Elle est dépossédée de toute autonomie, que ce soit dans l’éducation de son fils (qui est entièrement confiée à une nounou) ou dans toute possibilité d’entreprendre en dehors de son foyer. Elle s’ennuie ainsi profondément et m’a beaucoup fait penser à un autre personnage littéraire connu, celui de Thérèse Desqueyroux.

Ce petit texte se dévore assez rapidement et l’empathie éprouvée pour Antonia est grandissante au fur et à mesure de la découverte de son histoire familiale violente et des confessions qu’elle livre. J’ai été assez étonnée de voir qu’un texte aussi court et simple pouvait se révéler être aussi riche. Gabriella Zalapi maîtrise l’art des ellipses narratives, des flash-backs et des silences, ce qui confère au livre beaucoup de mystère et une certaine intensité. Voici donc une jolie lecture où je me suis laissée surprendre.

Référence

Gabriella Zalapi, Antonia, Journal 1965-1966, éditions Livre de Poche, 160 pages

Merci aux éditions Livre de Poche pour cette belle découverte.

Un commentaire sur « Antonia, Journal 1965-1966 – Gabriella Zalapi »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s