Mon bilan lectures du premier trimestre

Voilà un mois que je n’ai pas publié d’article, je n’ai pas vu le temps passer ! Ce n’est pas faute d’avoir fait quelques belles lectures… En effet, je choisis désormais plus facilement ce que je lis et je me rends compte que cela a un bel effet positif sur mon nombre de coups de coeur !

Mes coups de coeur

Mes autres jolies lectures

Mes déceptions & abandons

Lectures en cours et à venir

Papa Longues-Jambes – Jean Webster

Jerusha Abbott est une jeune femme de 17 ans qui vit dans un orphelinat aux Etats-Unis au début du XXème siècle. Bien qu’elle n’ait plus l’âge d’y résider, elle y vit parce qu’en contrepartie, elle travaille pour l’orphelinat en s’occupant des enfants. Un jour, elle est informée qu’un généreux donateur qu’elle ne connaît pas (et qu’elle décidera d’appeler Papa Longues-Jambes) lui offre de lui payer l’Université. Il estime, d’après des dires, qu’elle serait capable de devenir écrivaine et souhaite ainsi financer ses études.

Jean Webster écrit ce roman jeunesse sous la forme épistolaire et ce sont les lettres écrites par Jerusha à son mystérieux donateur, que nous lisons. En acceptant son don, elle a également dû s’engager à lui donner de ses nouvelles tout en sachant qu’il ne lui répondrait jamais.

Le roman se lit particulièrement vite et facilement car il est d’abord très plaisant. J’ai beaucoup aimé m’imaginer le quotidien de cette jeune femme au début du XXème siècle dans une université américaine. Ce contexte avait quelque chose de particulièrement grisant, et je visualisais les vieilles bâtisses en pierre rouge avec du lierre grimpant, ainsi que les costumes des personnages. La forme épistolaire participe certainement à un certain dynamisme de la narration, qui rend la lecture d’autant plus accessible pour le jeune public. J’ai toutefois été assez gênée par un défaut qui me semble de taille : le ton et les tournures employées par Jerusha dans ses lettres n’ont rien de vraisemblable. En effet, Jerusha raconte son quotidien comme si elle n’avait qu’une douzaine d’années environ. Il y a une candeur et un ton bien trop enfantin dans ses écrits pour que ses lettres soient crédibles. J’ai réussi à passer outre ce défaut, en me disant que c’était certainement voulu, pour rendre la lecture plus agréable aux enfants/ados lecteurs. Malheureusement, je ne suis pas certaine que d’autres lecteurs adultes arriveront à ne pas en tenir rigueur à Jean Webster.

Référence

Jean Webster, Papa Longues-Jambes, éditions Flammarion, traduit par Michelle Esclapez, 224 pages

La petite princesse – Frances H. Burnett

Faut-il résumer ce grand classique de la littérature jeunesse ? Sarah est une petite fille quand elle arrive à Londres. Auparavant, elle vivait avec son père aux Indes, élevé uniquement par lui, sa mère étant décédée en couches. Il la place dans un pensionnat pour parfaire son éducation de future jeune femme de la haute société anglaise. Elle y vit comme une reine, dans une somptueuse chambre et ne manque de rien. Elle a beau avoir tout pour elle, elle reste une petite fille généreuse et gentille avec ses camarades et n’a jamais un mot plus haut que l’autre. Un jour, on lui apprend que son père est décédé après avoir perdu toute sa fortune. N’ayant aucun parent, elle devient pauvre et orpheline du jour au lendemain. La directrice du pensionnat la garde donc chez elle, à condition qu’elle devienne une servante. La vie de Sarah change alors du tout au tout.

Quel plaisir immense de relire ce roman qui m’avait tant émerveillée dans mon enfance ! Certes, beaucoup de réactions de Sarah sont très caricaturales et le perfectionnisme de son caractère peut avoir de quoi en agacer plus d’un, mais je n’ai guère prêté d’attention à cela, trop en joie de cette relecture. Lire La Petite Princesse ouvre un imaginaire qui a tout pour me plaire puisqu’on se retrouve plongé dans la ville de Londres au XIXème siècle, où surgit un univers exotique, celui des Indes anglaises. Sarah a une imagination foisonnante et un optimisme à toute épreuve, qui m’ont enchantée. Je ne peux que recommander chaleureusement de lire ce joli roman, et notamment avec ses enfants.

Référence

Frances H. Burnett, La petite princesse, éditions Folio, traduction de Paulette Vielhomme-Calais, 288 pages

Mon bilan d’octobre

Le mois d’octobre ayant été synonyme pour moi de temps, j’ai pu faire plus de lectures que d’ordinaires. Je me suis notamment tournée vers des livres jeunesse, en vue de la préparation d’un épisode de Bibliomaniacs avec Claire (épisode que nous devrions enregistrer et diffuser en début d’année prochaine). Même si je n’ai abandonné aucune lecture en cours de route, je réalise en faisant ce bilan que j’ai eu pas mal de déceptions, m’attendant à être bien plus intéressée et transportée par un certain nombre de lectures.

Mes coups de coeur

Mes autres jolies lectures

Mes déceptions

Même si je ne suis absolument pas certaine de continuer à lire autant dans les prochains mois, mon mois de novembre commence plutôt bien de ce côté… Rendez-vous dans quelques semaine pour mon prochain bilan !

Mon bilan de juillet et août

Cette période estivale et mes vacances en Dordogne ont été particulièrement propices à la lecture. J’ai pu retrouver le temps et la sérénité d’esprit nécessaires pour lire pendant de grandes plages horaires. C’est ainsi que j’ai pu faire de belles découvertes et lire de beaux classiques jeunesse.

Mes coups de coeur

Mes autres jolies lectures

Mes abandons et déceptions

Et vous, quelles sont vos plus belles lectures de vacances ?

Bibliomaniacs – Nos épisodes jeunesse, ado et BD

Voici encore une nouveauté depuis un peu plus d’un mois, dans le podcast Bibliomaniacs ! Nous avons intégré une nouvelle animatrice talentueuse en la personne de Claire. Excellente connaisseuse de la littérature jeunesse, ado et de la Bande Dessinée, Claire réalise désormais un épisode sur l’une de ces thématiques une fois par mois. Le 4ème mercredi du mois, elle enregistre une émission d’une vingtaine de minutes avec l’une des Bibliomaniacs.

cover-73-768x315

Je suis personnellement en train de préparer un épisode avec Claire, qui devrait sortir fin juin, sur la thématique des albums jeunesse. En attendant, n’hésitez pas à aller écouter les épisodes de mars et avril, enregistrés par Claire, Coralie et Eva. Elles y proposent de très belles lectures jeunesse et ado. Vous les retrouverez sur notre site internet et sur toutes les applis d’écoute.

Anne…la maison aux pignons verts – Lucy Maud Montgomery

MONTGORMERYAnne Shirley est une jeune orpheline qui est passée de famille d’accueil en famille d’accueil depuis qu’elle est nourrisson.

La très belle histoire d’Anne Shirley se déroule au début du XXème siècle sur l’île du Prince Edouard au Canada. Matthew et Marilla Cuthbert décident d’adopter un jeune garçon qui leur apportera une aide dans les travaux agricoles. Ils sont donc particulièrement étonnés lorsqu’ils voient débarquer chez eux une jeune fille d’une douzaine d’années, à la langue bien pendue. Ne pouvant se résoudre à la faire repartir à l’orphelinat d’où elle vient, et déjà sous son charme, ils décident de garder Anne et de l’élever.

Dans ce premier tome d’une longue saga, Lucy Maud Montgomery raconte l’histoire de cette jeune fille, qui découvre un cadre familiale stable, qui noue des amitiés et des inimitiés profondes, qui se passionne pour l’école et qui s’émerveille continuellement devant la beauté de la nature au milieu de laquelle elle vit.

Cette lecture est une merveille absolue, Lire la suite de « Anne…la maison aux pignons verts – Lucy Maud Montgomery »

Sula – Toni Morrison

MORRISON

« A cet endroit, où on a arraché les mûriers et les vignes sauvages pour faire place au Golf municipal de Medallion, il y avait jadis un quartier. Il s’étalait sur les collines au-dessus de la vallée où était Medallion et descendait jusqu’au fleuve. Maintenant on appelle ça la banlieue, mais quand des Noirs y vivaient c’était le Fond. Une route ombragée par des chênes, des érables, des hêtres et des marroniers, reliait l’endroit à la vallée. Aujourd’hui les hêtres ont disparu, comme les poiriers où se perchaient les fleurs. »

Je ne me lasse pas du début de Sula, qui me remémore mes cours d’anglais au lycée. J’avais gardé de cette lecture en VO un souvenir bien particulier, celui d’une nostalgie, d’une atmosphère qui n’est plus, d’une enfance et d’une vie d’adulte libre, celle du personnage principal : Sula. Le décès de la grande écrivaine Toni Morrison cet été m’a donné envie de poursuivre ma découverte de son oeuvre et de relire ce petit chef-d’oeuvre qui me l’avait fait connaître.

Dans les années 1920, Nel et Sula sont deux petites filles qui grandissent dans une forme d’insouciance. Elles vivent dans un quartier pauvre et noir d’une ville de l’Ohio, où elles Lire la suite de « Sula – Toni Morrison »

Mon bilan de septembre

Septembre, mois de la rentrée et notamment de la rentrée littéraire. Je ne me suis absolument pas « jetée » sur les nouveautés et j’ai plutôt choisi de les sélectionner judicieusement. Bien évidemment, je ne pouvais pas passer à côté du nouveau roman de Sorj Chalandon, que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire. Je continuerai cette découverte de la rentrée dans les prochains mois.

Mon coup de coeurs

MORRISON3

Mon autre belle lecture

CHALANDON

Déceptions et/ou abandons

Lectures en cours et à venir

Bibliomaniacs Episode 64

Quoi de plus original, en cette rentrée, que de ne PAS parler de la rentrée littéraire ? Nous avons décidé de nous laisser le temps de découvrir les pépites de cette rentrée, puis d’en parler dans un épisode de l’automne ou bien à la fin de l’émission, « en coup de coeur ».

Pour l’affiche de la rentrée, nous vous proposons donc les belles lectures suivantes :

  • Nomadland de Jessica Bruder
  • Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage de Maya Angelou
  • Le mur invisible de Marlen Haushoffer

Et comme d’habitude, je vous mets le lien vers notre site internet. Vous pouvez également écouter l’épisode sur votre appli d’écoute préférée !