Celle qui fuit et celle qui reste – Elena Ferrante

product_9782070178407_195x320A la fin des années 1960, Elena a terminé ses études littéraires et épouse un grand professeur de latin qui enseigne à la prestigieuse Université de Florence. Elle vient d’écrire un premier roman qui a énormément de succès en Italie et qui la dépasse totalement : elle-même ne se rend pas compte à quel point ce qu’elle y a mis est à l’avant-garde de la société. Après quelques temps passés à écrire des piges pour des journaux sur les changements sociaux, Elena endosse petit à petit un nouveau rôle, celui de mère de famille et pour cela, elle est contrainte de taire une partie d’elle-même.

« J’étais malheureuse. Je languissais dans mon lit, frustrée par ma condition de mère de famille et de femme mariée ; tout avenir me semblait prisonnier de la répétition des rites domestiques, que ce soit dans la cuisine ou dans le lit conjugal, et ce jusqu’à la mort. » (page 359)

Lila quant à elle vit toujours avec Enzo et élève son fils loin de son père. Elle travaille dans des conditions terribles et doit faire preuve d’une grande force morale et physique pour endurer tout cela. Elena et Lila se voient occasionnellement, s’écrivent parfois et apprennent à se parler par téléphone (LA nouveauté technologique !). Mais comme toujours, leur amitié chancelle régulièrement et Elena a toujours autant de mal à comprendre Lila qui lui échappe sans arrêt. Lire la suite de « Celle qui fuit et celle qui reste – Elena Ferrante »

Publicités

Les jours de mon abandon – Elena Ferrante

cvt_les-jours-de-mon-abandon_7907Olga approche de la quarantaine. C’est une mère de famille turinoise dont le quotidien est rythmé par la tenue de son foyer et l’écriture. Elle a épousé Mario dans sa jeunesse et ils ont deux jeunes enfants, Gianni et Ilaria. A la fin d’un repas, alors que rien le le laissait présager à Olga, Mario lui annonce qu’il la quitte. Peu de temps après, elle comprit qu’il la quittait pour une autre femme, bien plus jeune qu’elle.

Elena Ferrante laisse à son personnage principal le soin de raconter son quotidien, de l’annonce du départ de Mario aux semaines qui s’en suivirent. Olga raconte avec force de détails les gestes du quotidien qu’elle s’est attachée à reproduire, afin de ne jamais changer ses habitudes malgré son sentiment d’abandon. Alors qu’elle essaie au mieux de survivre à son désespoir, elle ne fait que reproduire les actes de folie Lire la suite de « Les jours de mon abandon – Elena Ferrante »

Sur cette terre comme au ciel – Davide Enia

terreDavidù est un jeune garçon sicilien. Il vit entourré de sa mère, son oncle et ses grand-parents. Son père est décédé avant qu’il ne naisse. Davidù passe beaucoup de temps à jouer avec ses amis et un leur passe-temps préféré est de tyranniser Gerruso, leur souffre-douleur. Ce dernier, trop content de faire partie de ce groupe d’amis, se laisse faire sans se plaindre. Il a d’ailleur une admiration sans borne pour Davidù. Et Davidù a quant à lui une admiration sans borne pour Nina, la cousine de Gerruso, dont il est tombé amoureux.

« […] elle était plus belle encore que la Sicile au loin. » (page 207)

Comme tous les hommes de sa famille, Davidù est un boxeur. Il s’entraine presque tous les jours de la semaine pour devenir champion national. Lire la suite de « Sur cette terre comme au ciel – Davide Enia »