14 juillet – Eric Vuillard

9782330066512fsDans la mémoire collective française, le 14 Juillet est une date particulièrement importante et à laquelle est associée la prise de la Bastille. Cette date-clé est enseignée à tous les enfants comme étant l’un des tournants historiques de la France.

Eric Vuillard choisit d’aborder cet événement historique majeur en le racontant du point de vue de ceux qui y ont participé. Pour cela, il fait débuter sa narration quelques semaines plus tôt, afin de raconter le contexte social de la Révolution française. Il choisit toujours de prendre le ton de la narration plutôt que celui de l’explication : ce livre n’est pas un livre d’Histoire mais bien un récit, un roman historique. Lire la suite de « 14 juillet – Eric Vuillard »

Le lundi, c’est BD ! #1 – Polina

Cette année, j’ai eu envie d’initier un nouveau rendez-vous hebdomadaire : la BD. Depuis environ deux ans, je lis de plus en plus de BD et c’est un genre qu’il me plaît à chroniquer. Chaque lundi, je partagerai donc un billet sur une lecture BD, qu’elle soit un coup de coeur ou non.

polinaPolina Oulinov est une petite fille russe qui a une passion pour la danse. Elle est scolarisée dans un établissement lui permettant de pratiquer la danse classique à un haut niveau, dans le but de devenir l’une des meilleures ballerines de son pays. Cet enseignement est particulièrement contraignant et difficile tant physiquement que moralement. Les professeurs ne sont pas tendres envers elle.

Bastien Vivès raconte le parcours de cette petite fille, de ses premières années de scolarité en danse classique jusqu’à ses années de liberté et de redécouverte de la danse à l’étranger. Il reproduit assez bien l’ambiance froide de cette éducation stricte Lire la suite de « Le lundi, c’est BD ! #1 – Polina »

Mon bilan 2016 : mes tops !

En chiffre, mon bilan 2016 est légèrement meilleur que celui 2015 puisque j’ai lu 130 livres (contre 115 en 2015), soit une moyenne de 10 par mois. Parmi tous ces romans, il y a tout de même un certain nombre d’abandons.

L’année 2016 fut l’année de ma découverte de nombreuses magnifiques BD et notamment de Jiro Taniguchi. En faisant ce bilan de mes tops 2016, je me rends compte à quel point je n’ai lu que très peu de classiques (il faudra y remédier en 2017 !).

Mon livre de l’année

109252412-to_resize_150x3000 Lire la suite de « Mon bilan 2016 : mes tops ! »

Mon bilan de l’année 2016 : les flops !

Grandement inspirée par l’article de Moka sur ses flops 2016, j’ai décidé de vous mettre en image mon bilan 2016 des flops. Ce sont tous ces livres que je n’ai pas aimés, abandonnés ou qui n’étaient pas au niveau de mes attentes. Lire la suite de « Mon bilan de l’année 2016 : les flops ! »

Mon bilan de décembre en images

L’année 2016 s’achève sur un mois de décembre assez féminin dans mes lectures, du fait des Bibliomaniacs puisque notre émission de janvier sera sous le thème des « grandes » femmes (des femmes exceptionnelles). Ce fut donc l’occasion de relire le chef-d’oeuvre autobiographique de Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée. Ce livre, lu il y a un peu moins de 15 ans m’avait fortement marquée et j’ai particulièrement savouré sa relecture. Je le classe d’ailleurs dans mes livres préférés ! Lire la suite de « Mon bilan de décembre en images »

Les règles d’usage – Joyce Maynard

livre_galerie_311Wendy est une adolescente new-yorkaise de 13 ans. Elle vit entourée de sa mère Janet, de son beau-père Josh et de son demi-frère Louie. Avant que sa mère ne rencontre Josh, Janet et Wendy ont vécu de nombreuses années seules, dans une relation fusionnelle. Garrett, le père « biologique » de Wendy les a quittées lorsqu’elle était toute petite et depuis, elle ne l’a presque plus jamais revu.

Janet est une maman pleine de vie, enthousiaste, dynamique. Cette ancienne danseuse professionnelle, artiste dans l’âme, a dû se résigner à occuper un emploi de secrétaire pour subvenir à leurs besoins quand Wendy était petite. Josh est un beau-père aimant, ouvert et disponible pour Wendy. Lui aussi est un artiste puisqu’il est musicien professionnel.

La vie de cette petite famille moderne recomposée vole en éclat le 11 septembre 2001, Lire la suite de « Les règles d’usage – Joyce Maynard »

Infidélités – Vita Sackville-West

cvt_infidelites_3415Ce recueil de nouvelles regroupe quatre histoires dont le point commun est la thématique de la fidélité au sens large. Dans la première nouvelle, une vieille femme accueille son fils de 30 ans chez elle. Il revient d’Argentine où il a passé cinq années. Elle rêve de le voire prendre la tête du domaine dont elle est la propriétaire. Malheureusement, celui-ci ne se voit absolument pas passer sa vie dans cette campagne anglaise où il s’ennuie. Cette nouvelle est de loin ma préférée. J’y ai beaucoup aimé le sens du détail dans les descriptions et la capacité de Vita Sackville-West à faire entendre les non-dits de ses personnages. Mais ce qui m’a le plus époustouflée est le sens brillant de la chute : une chute exquise et tragique en une page seulement !

La deuxième nouvelle, qui ne m’a absolument pas marquée, un personnage raconte un souvenir d’un amour de jeunesse. La troisième nouvelle est l’histoire d’une femme qui aime un marin qu’elle ne voit qu’un mois par an. De cette nouvelle très courte, j’ai également beaucoup aimé la chute. Enfin, dans la quatrième nouvelle, Vita Sackville-West établit une intrigue un peu plus ique sur la thématique de la fidélité, celle de deux amants qui redoutent le moment où l’époux extérieur à leur couple découvrira l’infidélité de sa femme.

Bien que je n’ai pas trouvé toutes ces nouvelles égales, je vous recommande vraiment la lecture de ce recueil, au moins pour la première nouvelle. Il s’agit de la plus longue mais également de celle qui est la plus touchante et dont la chute est la plus exquise.

Référence

Vita Sackville-West, Infidélités, éditions Autrement, 170 pages

Némésis – Philip Roth

A45661_nemesis.inddEugene Cantor, dit « Buck », est professeur d’éducation physique à Chancellor, une école de Newark. Durant l’été 1944, il a une vingtaine d’années et est responsable du centre sportif de Weequahic, le quartier juif de Newark. Il coordonne les activités des jeunes avec beaucoup d’enthousiasme et d’énergie. Il cherche à ce que ces jeunes garçons et jeunes filles passent un bon été malgré la chaleur accablante et le fait qu’ils ne partent pas en vacances.

Une épidémie de polio se propage du quartier italien au quartier juif de Newark en l’espace de quelques semaines. Des dizaines d’enfants sont rapidement contaminés. Un bon nombre d’entre eux décèdent et le reste doit subir des traitements particulièrement contraignants à l’hôpital (notamment en étant enfermés dans des poumons d’acier). Lire la suite de « Némésis – Philip Roth »

Les jours de mon abandon – Elena Ferrante

cvt_les-jours-de-mon-abandon_7907Olga approche de la quarantaine. C’est une mère de famille turinoise dont le quotidien est rythmé par la tenue de son foyer et l’écriture. Elle a épousé Mario dans sa jeunesse et ils ont deux jeunes enfants, Gianni et Ilaria. A la fin d’un repas, alors que rien le le laissait présager à Olga, Mario lui annonce qu’il la quitte. Peu de temps après, elle comprit qu’il la quittait pour une autre femme, bien plus jeune qu’elle.

Elena Ferrante laisse à son personnage principal le soin de raconter son quotidien, de l’annonce du départ de Mario aux semaines qui s’en suivirent. Olga raconte avec force de détails les gestes du quotidien qu’elle s’est attachée à reproduire, afin de ne jamais changer ses habitudes malgré son sentiment d’abandon. Alors qu’elle essaie au mieux de survivre à son désespoir, elle ne fait que reproduire les actes de folie Lire la suite de « Les jours de mon abandon – Elena Ferrante »

Dans le jardin de l’ogre – Leïla Slimani

jardin-logre-leila-slimaniAdèle mène une double vie. Cette trentenaire est journaliste dans un journal parisien. Elle aime son mari Richard et ils ont un enfant de quelques années, Lucien. Adèle ne peut s’empêcher d’accumuler les conquêtes masculines et couche très régulièrement (parfois quotidiennement) avec d’autres hommes. Pourtant, elle aime son fils et son époux. Mais c’est plus fort qu’elle, elle a besoin de coucher avec une grande quantité d’hommes différents.

Quand elle n’a pas de perspective de nuit (ou simplement de quelques heures) à passer avec un homme, Adèle est en manque. Elle se transforme alors en prédatrice, prête à tout et à prendre n’importe quel homme pour assouvir son désir. Elle va jusqu’à mentir à ses proches, Lire la suite de « Dans le jardin de l’ogre – Leïla Slimani »