Bibliomaniacs Episode 62

Encore en congés mais de retour de vacances montagnardes, je me rends compte que je n’ai pas partagé ici le contenu de l’affiche de la 62ème émission des Bibliomaniacs, émission de juillet :

  • Pars vite et reviens tard de Fred Vargas
  • Adolphe de Benjamin Constant
  • Le livre de Dina (Tome 1 : Les limons vides / Tome 2 : Les vivants aussi / Tome 3 : Mon bien-aimé est à moi) de Herbjørg Wassmo

Comme d’habitude, vous pouvez télécharger l’émission depuis notre site, l’écouter sur votre appli de podcasts préférée ou bien sur Deezer ou Spotify. Bonne écoute !

Publicités

Helena – Jérémy Fel

FELHayley est une lycéenne américaine qui se rend chez sa tante en voiture, afin de s’y préparer pour un tournoi de golf. Sur la route, sa voiture tombe en panne et elle trouve refuge dans une famille qui semble des plus banales. Norma, la mère de famille, l’accueille avec chaleur. Hayley, qui a perdu sa mère pendant son enfance, se sent bien au sein de cette famille, entourée d’une petite fille et de deux garçons adolescents. Elle éprouve toutefois une certaine méfiance vis-à-vis de l’un des deux frères. Elle a raison car elle se retrouve prise au piège dans cette famille beaucoup plus dérangée qu’elle n’en donne l’impression. Le reste est une histoire de fuite et de reconstruction.

Les cent premières pages de ce thriller sont très longues, elles sont interminables. Tous les défauts d’écriture de Jérémy Fel y sautent aux yeux et provoquent une répulsion immédiate. Les dialogues sont particulièrement trop nombreux, rendant la narration mal équilibrée. Mais ils sont également très mal écrits, comme si l’auteur considérait que pour être vraisemblables, ses dialogues devaient être plaqués sur ce qu’il pourrait entendre dans la rue. J’ai été choquée par le nombre de banalités contenues dans le récit et notamment à travers ces dialogues. Les personnages ne relèvent aucunement le triste niveau de ce roman. Ils sont creux, n’ont rien de réaliste ou d’intéressant. Lire la suite de « Helena – Jérémy Fel »

Sukkwan Island – David Vann

VANN« Cela semblait impossible. Tout semblait impossible aux yeux de Roy, ils étaient terriblement mal préparés. » (page 18)

Jim est dentiste et n’a pas eu l’occasion de passer beaucoup de temps avec ses deux enfants Roy et Tracy. Leur mère a décidé de se séparer de Jim quand ils étaient enfants, et il n’a pas cherché à maintenir une relation stable avec eux. Suite à sa nouvelle séparation avec sa petite amie, Jim décide, sur ce qui semble être un coup de tête, de renouer avec Roy. Voyant les choses en grand, il achète une terre en Alaska et y emmène son fils de 13 ans. Là-bas, ils passeront une année entière coupés du monde et devront compter sur eux-même pour se nourrir et se chauffer.

Dès le début de Sukkwan Island, la tragédie rôde. David Vann embarque avec génie son lecteur au fin fond du monde, il crée une atmosphère malsaine et angoissante qui le piège dans cette lecture addictive. Cette ambiance ainsi que la relation entre les deux personnages m’ont fait apprécier la lecture de ce qui est mon premier David Vann et ont contre-balancé les reproches que l’on peut lui faire. Lire la suite de « Sukkwan Island – David Vann »