La vie de Napoléon, racontée par le chien Fortuné et le cheval Vizir – Pierre Branda, Didier Lévy et Camille Chevrillon

La-vie-de-NapoleonFortuné, le chien de Joséphine, la première épouse de Napoléon, rencontre Vizir, le cheval préféré de l’empereur. Tous deux se remémorent les grands moments de la vie de Napoléon, non sans désaccords…  Cet homme qui ne mesurait que 1.68 mètre est né en Corse en 1769 au sein d’une famille noble qui fut éduqué loin des siens dans un collège militaire de la métropole.

A bord d’un tapis magique, le cheval emmène le chien faire un voyage dans le passé. Ils survolent les scènes les plus importantes de la vie de Napoléon et de la France : la rencontre avec Joséphine de Beauharnais, la campagne d’Italie, l’Egypte, le coup d’Etat de 1799 à Paris, Lire la suite de « La vie de Napoléon, racontée par le chien Fortuné et le cheval Vizir – Pierre Branda, Didier Lévy et Camille Chevrillon »

Publicités

Sissi, aussi libre que le vent – Sylvie Baussier, Jean des Cars et Odilon Thorel

sissiLe vent nous raconte l’histoire de Sissi, une petite fille devenue impératrice et aussi libre que lui. Née en 1837 en Autriche, elle vécut son premier chagrin d’amour durant son adolescence, lorsque son amour d’adolescence décéda d’une maladie.

La sœur de Sissi étant fortement pressentie pour devenir l’épouse de l’empereur François-Joseph, Sissi et sa mère en font la rencontre. Contre toute attente, c’est de Sissi dont l’empereur tombe amoureux. En 1854, elle n’a que 17 ans lorsqu’elle se marie et que sa vie est bouleversée.

« Sissi a gagné l’amour, mais elle a perdu sa liberté. » (page 27)

Lire la suite de « Sissi, aussi libre que le vent – Sylvie Baussier, Jean des Cars et Odilon Thorel »

Le lundi, c’est BD ! #5 – Jane, le renard et moi – Isabelle Arsenault et Fanny Brit

jane12Hélène est une petite fille très timide, qui a l’habitude de rester seule dans son coin, que ce soit en classe comme dans la cours de récréation. Elle craint les autres enfants de sa classe, qui la maltraitent : elle est constamment moquée et montrée du doigt par les pimbêches qui la considèrent comme trop grosse. Hélène en développe une profonde aversion pour sa propre image et passe son temps à se dévaloriser et à se mépriser.

« […] n’oublie jamais que tu es une misérable saucisse. » (page 83)

Jane, le renard et moi raconte le quotidien d’une pré-adolescente mal dans sa peau à cause du regard des autres. Lire la suite de « Le lundi, c’est BD ! #5 – Jane, le renard et moi – Isabelle Arsenault et Fanny Brit »